Gagner en énergie en tant qu'animatrice, grâce au régime cétogène | Partie 1 : La prise de conscience


Quand on est journaliste ou animatrice d’événement, il faut évidemment apporter une attention toute particulière à son hygiène de vie. Lorsque vous modérez une série de conférences de 9h à 19h en direct sur une plateforme digitale ou que vous enchaînez la lecture de scripts vidéo sur un prompteur pendant une heure non-stop, vous vous devez d’être dans une forme optimale et une solide concentration. En ces temps de confinement, la webcam fixée sur vous en gros plan sera d’ailleurs un bon rappel à l’ordre ! Quand je parle d’hygiène de vie, je pense bien sûr au sommeil, au sport et aussi à l’alimentation…

Depuis que je suis devenue journaliste et animatrice, je ne me suis jamais vraiment souciée de l’impact de mon alimentation sur ma forme quotidienne. Sans pour autant faire d’excès, j’ai toujours mangé de tout, avec appétit… mais quelques grignotages par ci par là. C'est vrai, j’ai souvent cédé à l’alléchante table de régie qui me faisait de l’œil entre deux prises, en me disant qu’une petite dose de sucre allait me faire tenir le reste de la journée !

Grosse erreur ! La plupart du temps, les barres chocolatées ou les madeleines m’enlisaient encore plus dans cet état de fatigue en plein milieu de l’après-midi. En plus de ça, étant sujette à des migraines, je pouvais parfois me retrouver avec une barre dans le crâne, plus ou moins intense pendant des heures, face caméra avec un grand sourire, mais une concentration totalement bancale jusqu’à la fin de la journée. Quelques médicaments pour faire passer la douleur, et hop c’était reparti !

Jusqu'au jour où un ami m'a parlé des bienfaits du régime cétogène. Je n'en avais jamais entendu parler, mais je l'ai rapidement envisagé. Ce régime repose sur une alimentation très riche en graisses, ou lipides et très pauvre en glucides. En clair, on stoppe le pain, le riz, les pâtes, les légumineuses, une grande majorité de fruits, et tout ce qui contient du sucre (bonbons, viennoiseries, chocolat < 85%) ; et on privilégie les aliments gras comme les viandes, poissons, œufs, huiles, fromages, graines et noix. Outre ses bienfaits sur le diabète, la perte de poids, ou encore l’épilepsie, le régime cétogène permet de gagner en énergie physique et mentale, un facteur clé pour mon métier de journaliste et d’animatrice.

Pour être honnête, je l’ai d'abord vu comme un challenge : moi qui n'avais jamais réussi à tenir un régime plus d'une semaine, dire « bye bye » à tous ces aliments, c’était comme gravir une montagne : impossible pour moi. Mais le fait d'être suivie et coachée par quelqu'un, me motivait énormément. Et puis surtout, imaginer une diminution de mes migraines (car ce type de régime permet de mieux les prévenir que les médicaments), était une option sur laquelle il fallait que je mise à tout prix !

Dans le prochain article, je vous raconterai en détails comment j'ai concrètement basculé vers le régime cétogène, et ses effets semaines après semaines !

En attendant, vous pouvez visiter le site de mon coach Marc pour en savoir plus : https://www.totembody.com/


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.